IMEA, l'école de commerce
Nous retrouver sur Facebook Les élus
Les missions La CCI sur le territoire
Le mandat 2010-2015 Les rapports d'activité

Accueil > apprentissage > Trouver un apprentissage

2014 : Année du commerce

Offre numérique

Dossier

"Le développement durable : un stimulateur de performance"

En savoir plus



> S'abonner à la version électronique

JOURNEE PORTES OUVERTES DES EGC de Franche-Comté
Ecole de Gestion et de Commerce - Mercredi 10 décembre 2014 - de 13h30 à 19h00 ...
En savoir plus

S’informer

A savoir :

Pour devenir apprenti, le jeune doit avoir :

 

Toutefois, un jeune âgé d'au moins 15 ans peut souscrire un contrat d'apprentissage s'il justifie avoir effectué la scolarité du 1er cycle de l'enseignement secondaire (jusqu'à la classe de 3ème). Un jeune atteignant 16 ans dans le dernier semestre de l'année civile peut être admis dès septembre en apprentissage à condition d'obtenir une dérogation à l’obligation scolaire de l'Inspection Académique.

Un apprenti de plus de 25 ans peut être autorisé à conclure un contrat d’apprentissage dans les cas suivants :

Dans ces deux cas, l’âge de l’apprenti au moment de la conclusion du contrat ne peut être supérieur à 30 ans.


Le contrat fixe les dates de début et de fin de l'apprentissage.


La durée du contrat d'apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation de l'apprenti.


Mettre à disposition constatation de rupture et courrier d’accompagnement (PDF)

Calcul du salaire :

Sous réserve de dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables, l'apprenti perçoit un salaire déterminé en pourcentage du salaire minimum de croissance (SMIC).La rémunération légale minimale dépend de l’âge de l’apprenti et de sa progression dans le cycle de formation.

Age de l'apprenti

1ère année

2ème année

3ème année

Moins de 18 ans

25 %

37 %

53 %

De 18 à 20 ans

41 %

49 %

65 %

21 ans et plus

53 %

61 %

78 %


Exemples de conventions collectives plus favorables :


Calculer son salaire : https://www.alternance.emploi.gouv.fr/

L’apprenti : un jeune travailleur

L’apprenti est un jeune travailleur en première formation professionnelle alternée, titulaire d’un contrat de travail de type particulier. Il bénéficie des dispositions applicables à l’ensemble des salariés dans la mesure où elles ne sont pas contraires à celles qui sont liées à sa situation de jeune en première formation.

Le temps consacré par l’apprenti aux enseignements et activités pédagogiques est compris dans l’horaire de travail. Pour les reste du temps, et dans la limite de l’horaire de travail applicable dans l’entreprise, l’apprenti est tenu d’effectuer le travail qui lui est confié par l’employeur. Ce travail doit être en relation directe avec la formation professionnelle prévue au contrat.

Les apprentis de l’un ou de l’autre sexe âgés de moins de dix-huit ans ne peuvent être employés à un travail effectif excédant huit heures par jour non plus que la durée fixée, pour une semaine.   Toutefois, à titre exceptionnel, des dérogations aux dispositions peuvent être accordées, dans la limite de cinq heures par semaine, par l’Inspecteur du Travail, après avis conforme du Médecin du Travail de l’établissement.

Le travail de nuit est interdit pour les apprentis de l’un et l’autre sexe âgés de moins de dix-huit ans. Toutefois, des dérogations pourront être accordées pour les établissements visés.

L’apprenti est tenu de se présenter aux épreuves du diplôme ou du titre prévu par le contrat d’apprentissage. Pour la préparation directe de ces épreuves, il a droit à un congé supplémentaire de cinq jours ouvrables , pendant lequel il doit suivre les enseignements spécialement dispensés dans le Centre de Formation d’Apprentis dès lors que la convention en prévoit l’organisation. Ce congé, qui donne droit au maintien du salaire, est situé dans le mois qui précède les épreuves. Il s’ajoute au congé prévu et à la durée de formation en Centre de Formation d’Apprentis fixée par le contrat.

L’apprenti a également le droit de se présenter aux examens de son choix dans des conditions définies par voie réglementaire.

Des décrets en Conseil d’Etat, pris après avis des commissions professionnelles consultatives compétentes, préciseront, pour certaines formations professionnelles limitativement fixées par décret, les conditions dans lesquelles les apprentis pourront accomplir les travaux dangereux que nécessite leur formation. Ces règlements définiront les formations spécifiques à la sécurité que devront dispenser les Centre de Formation d’Apprentis et préciseront les conditions dans lesquelles les apprentis pourront effectuer certains travaux.

Lorsque les apprentis fréquentent les centres de formation visés au chapitre ci-dessus, ils continuent à bénéficier de la législation de la Sécurité Sociale sur les accidents du travail et les maladies professionnelles dont ils relèvent en tant que salariés.

Lien site : http://travail-emploi.gouv.fr/

Paroles d’apprentis :

L’apprentissage est une bonne formule qui allie pratique et théorie.

C’est une bonne façon de se lancer dans le monde du travail, tout en ayant une formation ou l’on côtoie des professionnels qui nous enrichissent de leurs expériences. On apprend à être plus responsable et plus crédible professionnellement.

Pour résumer, l’apprentissage offre à chacun une belle perspective d’avenir.

Sarah Khoufache KIABI
ECD – Promotion 2006 / 2008

L’alternance m’a d’abord apporté de la confiance en moi. Ce qui m’a semblé ensuite le plus profitable est de pouvoir grâce à l’alternance allier théorie et pratique.

Mes deux ans en magasin de proximité m’ont permis d’acquérir de nombreuses connaissances sur le fonctionnement d’une entreprise commerciale de centre ville et surtout en vente ; mon magasin étant très exigeant sur l’accueil et la qualité du service rendu à notre clientèle. Quant à ma formation elle me fut beaucoup utile pour acquérir de l’autonomie, en gestion des stocks aussi et pour finalement réaliser seule les ouvertures et les fermetures, avoir tout ce que cela implique en terme de responsabilité.

Suite à mon contrat, j’ai été, comme je le souhaitais, embauchée en CDI dans mon entreprise d’accueil.

Aurélie CASTIONI – IKKS
ECD – Promotion 2005/2007

D'autres témoignages d'apprentis : http://www.imea.info

S’orienter et rechercher un CFA

Pour réaliser votre formation en apprentissage, vous devez signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise. Il est important de la choisir avec soin car c'est d'elle dont dépend en partie la qualité de votre formation.

Valider le projet

- Rencontrer des professionnels de l'information et de l'orientation :
- Vous informer sur les métiers, les secteurs d'activités et les formations. 
- Echanger avec vos proches.

S'informer sur les formations

Contacter les Centres de Formation d’Apprentis (CFA) pour connaître :

 

- Consulter le site des formations en apprentissage de Franche-Comté  

Consulter le site des formations en apprentissage en Franche-Comté :
www.formation-emploi.org/formation/

Parallèlement, il est fortement conseillé de s’inscrire en formation initiale sous statut scolaire dans l’éventualité où la recherche de contrat d’apprentissage n’aboutirait pas.

Rechercher une entreprise

Commencez vos recherches d’entreprise à partir de mai.  

Rédiger CV et lettre de motivation  

Consulter les offres d’apprentissage

Il est important consulter régulièrement

Réaliser des candidatures spontanées 

avec une liste d'entreprises à démarcher :  
Elle peut s'effectuer par téléphone ou par courrier, suivi d'un contact téléphonique.
Il est important de préparer avec soin votre lettre de motivation, votre CV et votre entretien : aller à l'essentiel, hiérarchiser l'information, informer votre interlocuteur sur la formation préparée. Pensez à vous renseigner sur l'entreprise, présentez un projet professionnel construit ...

Les annuaires d’entreprise :

www.aef.cci.fr

www.kompass.fr

Activer votre réseau relationnel

N’hésitez pas à faire part de votre projet de formation par apprentissage à votre entourage, votre famille, vos amis, aux commerçants de votre quartier, etc.